MÉDECINE SEXUELLE

Le KBN SEXO, votre espace pour évoquer ensemble le sujet de l’éducation et des troubles sexuels

avatar_sexo_kbn_5 kbn_sexo_salle_attente

 

 

 

 

 

  • L’EDUCATION SEXUELLE

Vous pouvez mettre à jour vos connaissances concernant la sexualité si vous le souhaitez.

Les questions sur le genre (féminin/masculin/métissage des genres) ou l’orientation sexuelle (hétéro/bi/homo/trisexuelle) sont abordées.

Les abus, les violences physiques, psychiques ou sexuelles peuvent être évoqués lors de la séance.

 

  • LES DIFFICULTES SEXUELLES

Les hommes vont souvent parler de leur érection ou de leur éjaculation (trop rapide/trop lente).

Les femmes évoquent leurs rapports douloureux ou leur absence de rapports. Elles peuvent avoir des douleurs de la vulve ou à l’entrée du vagin.

Les femmes et les hommes s’inquiètent de leur baisse de désir.

Les hommes se préoccupent de leurs performances sexuelles. La prostate est un organe qui peut modifier la sexualité. La taille du pénis est une inquiétude récurrente.

Les femmes peuvent avoir peur de la pénétration vaginale ou de la pénétration anale. La grossesse et l’accouchement modifient parfois leur sexualité. La ménopause change la relation avec la/le partenaire.

Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes peuvent présenter des douleurs anales. Le plaisir anal n’est pas une question réservée aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

La consommation de drogues « récréatives » peut provoquer des troubles sexuels.

Les difficultés d’avoir un orgasme ou de jouir existent chez les hommes comme chez les femmes. L’aversion sexuelle est possible à tous moments dans votre vie.

La fertilité peut perturber la sexualité.

 

  • MA DEMARCHE

Notre premier entretien téléphonique permet de clarifier votre demande.

La première séance permet de parcourir votre histoire personnelle, votre développement psychosexuel, vos modes d’érotisation et votre fonction érotique. L’écoute attentive, neutre et bienveillante aide à reprendre confiance en vous, à clarifier votre difficulté sexuelle et à la corriger pour satisfaire votre sexualité. C’est L’EVALUATION SEXOLOGIQUE.

Les éventuelles causes physiques sont explorées. Je peux vous examiner si cela est nécessaire. Des examens complémentaires sont éventuellement prescrits. Les effets indésirables sexuels en lien avec vos traitements, interventions chirurgicales, maladies ou prise de drogues sont recherchés. C’est LA BIOSEXOLOGIE.

Les mouvements et les pensées qui diminuent votre désir, sont repérés. Ils peuvent empêcher votre satisfaction sexuelle. La relation à soi et la relation à l’autre sont la base de la prise en charge. L’OBJECTIF EST DE « VOUS DONNER ENVIE D’AVOIR ENVIE ». Les causes psychiques sont explorées avec une approche multidisciplinaire et intégrative. C’est LA PSYCHOSEXOLOGIE.

LA SEXOANALYSE est mon premier outil de travail. Cette thérapie a été inventée, dans les années 80, par Claude Crépault, Ph. D., professeur honoraire, Département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Elle explore votre éducation, votre famille, vos parents, vos idées sur la sexualité, les évènements marquants de votre vie sexuelle ou non sexuelle et vos traumatismes.

Vos rêves sexuels, vos fantasmes éveillés et vos pratiques sexuelles vont donner du sens à vos difficultés sexuelles.

Je clarifie les bénéfices et les anxiétés (sexuelles et non sexuelles) qui s’y rattachent. Je vous offre la liberté de choisir vos mots, vos métaphores, vos associations libres et votre rythme en accord avec votre économie psychique.

J’envisage avec vous l’intimité à l’autre en comprenant la logique et les désirs de votre partenaire. Le respect de votre propre corps et du corps des autres est encouragé. Le concept de « bien-traitance » est l’allié du consentement réciproque avec vos semblables.

LA SEXOCORPORELLE est mon deuxième outil de travail. C’est une thérapie crée, à la même époque et dans la même université, par Ph. D., professeur Jean-Yves Desjardins (UQAM).

Votre corps est comme le miroir de votre cerveau. Il est explicite (visible et observable) et implicite (invisible et psychique).

Les rigidités corporelles nous aident à évaluer votre fonction d’excitation sexuelle. Une évaluation de votre respiration, de votre tonus musculaire et de votre mobilité permet de vous proposer des exercices corporels. Ils vous feront prendre conscience de vos automatismes. Ils vous aideront à corriger vos difficultés sexuelles.

Mon rôle est de vous accompagner vers une maturité sexuelle et une santé sexuelle qui vous ressemblent.

RETROUVER OU DECOUVRIR VOTRE PLAISIR SEXUEL EST L’OBJECTIF.

L’harmonisation féminin/masculin vous offre le sentiment d’appartenance à un des deux sexes. Cela aide à jouer le rôle de votre genre mais aussi le rôle de l’autre genre. La communication avec votre partenaire est amplifiée. L’exploration du genre peut aider ceux qui s’identifient à « un troisième sexe » ou à aucun des deux sexes.

Vous pouvez diversifier vos modes de désir, d’excitation sexuelle et de jouissance. Votre imaginaire peut s’harmoniser avec le réel pour réguler votre désir. Votre besoin d’amour et la nécessité de s’opposer à l’autre, se conjuguent avec votre sexualité.

Pour conclure, votre santé amoureuse signifie aimer et être aimé en assimilant les creux et les vagues de votre relation.